Création d’une cinquantaine d’emplois

Au Bénin, l’agriculture contribue à hauteur d’environ 35 % du PIB national et emploie au moins 2/3 de la population active. Pourtant une part très importante des producteurs vit sous le seuil de pauvreté  et 3/4 des ménages connaissent au moins une période de pénurie dans l’année et des problèmes de malnutrition persistent. Malgré la disponibilité relative des produits alimentaires, une partie de la population n’y a pas accès pour des raisons d’accessibilité, de disponibilité et de qualité. La faible valorisation des produits locaux et une importante concurrence des produits alimentaires de substitution importés constituent un frein au développement des productions locales.

De plus, face à la croissance rapide des villes et à une demande accrue de la part des consommateurs urbains qui modifient les rapports ville-campagne, l’agriculture familiale doit aujourd’hui renforcer sa capacité à nourrir les villes par la production locale. Pour répondre aux modes alimentaires et mettre à disposition des produits locaux de qualité à une population urbaine croissante,  organisations de producteurs doivent être accompagnées pour gagner en reconnaissance et en pouvoir de négociation auprès des acheteurs, notamment institutionnels.

L’action

C’est pourquoi ce projet se caractérise par son approche axée sur l’appui en aval des filières agricoles. Il prévoit la mise en œuvre d’une série d’actions innovantes, auprès de coopératives agricoles spécialisées dans la production de fruits et légumes, et en vue d’approvisionner l’usine Servair au Bénin.

L’entreprise Servair, membre de Gategroup, est un acteur reconnu de la restauration aérienne mais aussi collective et publique présent dans un certain nombre de pays africains. Sensible à la tradition de solidarité du transport aérien français, Servair attache de l’importance au rôle que peuvent jouer les entreprises dans le développement économique et social des régions et des populations les plus pauvres et marginalisées du monde. Depuis 2007, Servair soutient, ainsi, les actions d’Acting for Life.

Ce propose donc un appui à la professionnalisation de ces filières de production, transformation, commercialisation de produits agricoles pour répondre aux enjeux sanitaire, alimentaire, économique mais également social et culturel. Plus spécifiquement, le marché qu’offre l’usine Servair constitue pour les producteurs du Bénin une réelle opportunité d’affaire pouvant largement développer leurs activités et revenus.

Le projet va donc permettre de

  • Soutenir l’agriculture familiale et la création d’emplois à travers la construction d’un partenariat durable entre des organisations de producteurs et l’usine Servair,
  • Faciliter la mise en marché de Fruits et Légumes du Bénin auprès de l’usine Servair,
  • Professionnaliser la filière fruits et légumes au Bénin et créer des emplois durables.

Les indicateurs clefs et impacts

  • 20 producteurs membres d’AMAP Bénin, situés les communes de Ouidah, Sémè Kpodji, Toffo et Tori
  • Création d’une cinquantaine d’emplois : ouvriers agricoles, conducteur de véhicule, etc.

Partenaires Locaux du projet :

  • Bénin

    • AMAP Bénin
      Cette Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne/Biologique, créé en novembre 2008, dispose du statut coopératif, regroupe 250 producteurs sur 40 ha, et ne vend qu’en circuits courts : 300 paniers de fruits et légumes par semaine soit 3 tonnes. Une AMAP est une association qui met directement en relation agriculteurs et consommateurs : système d’économie solidaire via les circuits courts. Ce système permet de soutenir les agriculteurs locaux en préfinançant leur récolte et aux consommateurs de déguster des produits de saison, issus d’une agriculture de proximité, dans le respect de la nature et de l’environnement.
    • Hortitechs Développement
      Hortitechs Développement est une ONG béninoise créée en 2005 a pour objectifs :
      • favoriser l’adoption de technologies agricoles appropriées capables de rendre l’agriculture et l’horticulture moins dépendante des aléas climatiques telles que l’irrigation privée, etc.,
      • vulgariser les bonnes pratiques agricoles et techniques de production sur la production des fruits, des légumes et des fleurs,
      • aire adopter de nouvelles alternatives de production agro biologiques respectueuse des l’environnement telles que l’agriculture intégrée, l’horticulture biologique, etc.,
      • contribuer à la création de conditions favorable à l’émergence d’entreprise horticoles familiales compétitives et à la proposition de l’agriculture urbaine et périurbaine.