50 000 agriculteurs et éleveurs sur la zone du projet

Acting for Life intervient depuis 2012 dans le nord du Togo, dans les régions des Savanes et de la Kara, dans le cadre de ses programmes de soutien à l’agropastoralisme. La nature de la filière, mouvante, génère une interdépendance entre les pays sahéliens et les pays côtiers et entraîne la nécessité d’une approche globale, transfrontalière. Le Togo est devenu un territoire d’accueil des  transhumants et de commercialisation du bétail.

L’ACTION

Ce projet s’intéresse spécifiquement à la structuration des infrastructures marchandes agropastorales dans le nord du pays, à Cinkassé. Des outils de cartographie participative ont d’abord été mis en place et des statistiques ont été recueillies sur 5 infrastructures marchandes afin de construire un argumentaire sur l’apport économique indéniable lié au commerce du bétail, et de définir les besoins locaux pour développer cette filière. Des investissements ont ainsi été réalisés pour consolider un maillage performant de marchés à bétail. Le marché bovin de Cinkassé, situé à la frontière du Ghana et du Burkina Faso a donc été doté d’aménagements supplémentaires : clôtures, construction de 3 hangars, de boxes, de latrines et de douches, amélioration des quais d’embarquements.

LE PROJET PERMET DE

  • mettre en place des outils pour établir une cartographie participative de la filière
  • négocier, baliser et aménager des pistes sécurisées pour le passage du bétail, en particulier dans les zones frontalières
  • améliorer la sécurité, l’hygiène et le stockage des animaux au marché de Cinkassé
  • créer une première intercollectivité dédiée à la réflexion stratégique sur la gestion des infrastructures agropastorales et des recettes fiscales générées qui bénéficieront à l’ensemble des villageois
  • renforcer les capacités des services financiers des collectivités territoriales concernées pour améliorer l’ordonnancement des données financières, leur analyse et la présentation des comptes

LES INDICATEURS CLEFS ET IMPACTS

  • 50 000 agriculteurs et éleveurs sur la zone du projet

Partenaires Locaux du projet :

  • Togo

    • GEVAPAF (Gestion de l’Environnement et Valorisation des Produits Agropastoraux et Forestiers)

      L’ONG togolaise GEVAPAF, créée en 2011, travaille sur les thématiques de développement durable, d’agroécologie, et de promotion des ressources locales. Elle dispose d’une expérience réussie en gestion de projet et en animation territoriale.

      Sur les problématiques  de formation professionnelle et d’insertion, GEVAPAF dispose d’une expérience avec le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et est reconnue organisme intermédiaire pour la mise en œuvre du  Programme d’appui au Développement à la Base. Les autorités locales contribueront au cofinancement des ouvrages publics. Le Groupement Interprofessionnel des Artisans du Togo de la Région des Savanes (GIPATO) participe à la sélection et à l’évaluation de la formation. Le Centre Régional d’Enseignement Technique et de Formation Professionnelle mettra ses infrastructures à disposition de la formation. L’ensemble de ces partenaires composera le comité de suivi du projet.

    • FENAPFIBVTO (Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bétail et Viande du Togo)

      La Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bétail et Viande du Togo (FENAPFIBVTO) a renforcé les capacités de ses membres, notamment en développant des bureaux à travers le pays.